Rien à faire

J’ai beau me dire que je dois me laisser du temps et me réhabituer à Montréal, je n’arrive pas à sortir mon dernier voyage de la tête. J’ai bel et bien eu un coup de foudre pour Londres, et j’ai envie de passer du temps à Lausanne, pas à 5000 kilomètres de là, sur un autre continent.

Je me rends vraiment compte à quel point je me sens seule au Québec. Ce n’est pas une solitude insurmontable, et j’aime encore la ville aux mille clocher, mais cette vie m’épuise maintenant.

J’avais abandonné l’idée que ce voyage clarifie quoi que ce soit mais, en fait, les choses deviennent de plus en plus claires.

Quand j’ai vu Montréal depuis l’avion, je me suis réjouie, bien sûr, mais pas de la même manière qu’avant. Ça m’a fait plaisir de la voir parce que je l’aime et que je l’aimerai toujours, mais il est temps que je m’en aille. Pas pour toujours, pas forcément. Je sens que quelque chose me pousse très fort, et je me donne le droit de me laisser emporter.

~ by Stéphanie K. on June 10, 2008.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: