The sky is the limit?

En été, le ciel me semble toujours plus vaste et plus profond. En regardant défiler les nuages par grand vent depuis ma fenêtre, j’imagine que c’est moi qui bouge, et qu’ils restent immobiles. Aujourd’hui, c’est particulièrement impressionnant: des couches de nuages sombres se superposent aux masses blanches et avancent plus vite qu’elles. Ça donne le vertige, pour autant qu’on puisse ressentir un vertige en levant le nez, et non en regardant vers le sol. Appelons ça du vertige inversé, tiens…

~ by Stéphanie K. on July 15, 2008.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: