Une base à l’envers

J’aurai aimé qu’il ne s’arrête pas. J’aurais pu le regarder pendant des heures, détailler et anticiper chacun de ses mouvements. J’aurais pu explorer ce lien que j’avais créé entre lui et moi, encore et encore. Lui, moi et mes désirs dans une bulle. Lui, moi et les fragments de ma vie épars que je tente encore de réunir. Lui qui vit complètement dans ses créations, moi qui me noie dans le superflu, dans les inquiétudes obscures qui ne mènent à rien.

J’aurais aimé rester avec lui, goûter la simplicité de ces gestes jusqu’à ne plus tenir et le rejoindre. J’aurais retenu cette envie d’être à l’envers jusqu’à sentir le sang dans mes tempes et sa main sur ma hanche.

Je reste à l’endroit et je construis. J’offre une base solide à l’envers.

~ by Stéphanie K. on July 24, 2008.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: