Je veux mal écrire ce soir

Il y a eu cette histoire de départ, cette histoire de date fatidique, chaque année (d’ailleurs ça approche), un ami, une voiture, une séance de photos, et direction sud. Ça symbolise toute une période, c’était pas une période drôle et pourtant je m’en rappelle avec plein de nostalgie. C’est bizarre comme les souvenirs incubent et se transforment. Et je me souviens de mes pas, de mon ombre, de ce que j’ai dit à ton fantôme qui n’était pas là, des feuilles mortes et du quartier chinois. Et ça me rend un peu triste.

***
L’odeur de la poudre et ses seins sous mon nez. Mon humour bête et son trait précis.

***

Vraiment, tout le monde me manque, même ceux qui sont là.

~ by Stéphanie K. on October 14, 2008.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: