Tout ce vent… Tout s’achète.

Hier soir, je suis allée à l’avant-première de Luftbusiness, un film suisse réalisé par Dominique de Rivaz.

C’est un des plus beaux films que j’ai vu ces deux dernières années. Plein de poésie, d’images innocentes mais tellement symboliques, de dureté, de simplicité. Un genre de conte moderne, et Dieu sait si j’aime les contes, les ambiances oniriques.

Une scène marquante: quand Filou, qui a vendu son âme sur eBay, se rend à la morgue pour en chercher une nouvelle. Il entre dans la chambre froide, et les sans-abris morts couchés là se relèvent pour l’écouter jouer de la “air guitar”. Il n’entendait plus la musique dans sa tête, mais elle lui est enfin revenue. Il joue devant sa foule, des morts dont personne ne veut…

Et puis, pour la première fois, j’ai pu dire à une réalisatrice à quel point son film m’a touchée.

Parfois, comme le chante si bien Dumas, les choses sont d’une beauté à geler toute douleur.

~ by Stéphanie K. on January 21, 2009.

One Response to “Tout ce vent… Tout s’achète.”

  1. […] de Luftbusiness mardi soir. Ici sont rapportées ses quelques impressions qu’elle a publiées sur son blog. Tout ce vent… Tout s’achète Hier soir, je suis allée à l’avant-première de […]

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: